En cette rentrée 2019, l’immobilier se porte bien mais est-ce que cette tendance va durer ? Voici quelques perspectives que nous pouvons envisager pour les mois qui arrivent. Les taux immobiliers peuvent-ils remonter ?
Ceux-ci sont passés de 3,21% en moyenne (hors assurance) en 2012 à 1,20% mi-2019. Une baisse qui s’explique en partie par la politique menée par la Banque centrale europénne (BCE), par la chute relative des indices financiers et par la concurrence entre les banques qui profite aux emprunteurs. La BCE devrait poursuivre cette politique, et même la renforcer, dans les prochains mois. En définitive, les banques continueront à disposer de liquidités et à proposer des taux de crédit toujours aussi intéressants.
L’engouement sur le marché de l’ancien va-t-il se poursuivre ?
L’intérêt pour la pierre est plus que jamais d’actualité. Largement encouragés par les taux de crédits très faibles et des critères d’obtention de crédit assouplis par les banques, les ventes continuent d’augmenter et les prix aussi, notamment dans les grandes métropoles. À Paris comme dans d’autres grandes villes, la hausse devrait rester d’actualité. Sauf catastrophe économique, l’investissement dans l’ancien devrait garder la cote.

Categories: blogour blog