Extincteurs, colonnes sèches, blocs-portes… Quelques dispositifs de sécurité doivent être obligatoirement présents dans les parties communes d’un immeuble et faire l’objet de vérifications annuels. BP2S vous en dresse la liste ce mois-ci.

Les blocs-portes coupe-feu sont obligatoires dans les immeubles dont la demande de permis de construire a été déposée avant le 5 mars 1987 et pour ceux dont le bas du logement le plus haut est situé à plus de 28 mètres.

Les extincteurs sont obligatoires dans les cages d’escaliers pour les immeubles de plus de 15 étages. Dans les parkings, il faut un extincteur pour 15 voitures. Pour les chaufferies, le nombre et le type d’extincteur dépend du matériau utilisé (fioul, gaz ou charbon).

Les plans de l’immeuble sont également obligatoires pour les immeubles dont la demande de permis de construire a été déposée avant le 5 mars 1987. Celui-ci doit être affiché dans le hall d’entrée et sur les paliers des escaliers et ascenseurs.

L’encloisonnement des escaliers est obligatoire pour les bâtiments d’habitation collectifs de trois étages dont le bas du logement le plus haut est situé à plus de 8 mètres.

La cage d’escalier doit également comporter un dispositif d’évacuation des fumées en cas d’incendie. Des blocs de secours sont également obligatoires.

Les colonnes sèches pour les immeubles de plus de 7 étages (ou dont la distance entre l’appartement le plus éloigné de la cage d’escalier et celle-ci est supérieure à 10 mètres) sont obligatoires.Pour les ascenseurs, les éléments obligatoires sont très nombreux : verrouillage sécurisé des portes battantes palières, système de détection de présence, téléalarme, éclairage de secours..

Categories: blogour blog